Les pères de la Forge : la rigueur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les pères de la Forge : la rigueur

Message  pierrot le Mer 10 Sep - 8:04

Voila mon deuxième topic tactique (bon, je vais ensuite ralentir pour cause de timing...) et cette fois je vais discuter un peu sur les Forge Fathers Shocked


Je dirai que c'est une équipe qui demande une certaine maîtrise et est loin d'être simple à jouer. Elle est puissante, plutôt agile mais incroyablement lourde !

Puissante est le moins qu'on puisse dire. Avec une force de 3+ pour tous les joueurs, et la compétence steady pour tous les guards (qui leur empêche une mise au sol simple), l'équipe des forge fathers est plutôt difficile à affronter de face, à repousser, et peut facilement jouer au rouleau compresseur.Twisted Evil

MAIS elle est lourde. Avec une vitesse de 5+ pour tous, y compris les striker, tout devient vite compliqué, grillant des actions. Il est ainsi risqué de faire des dash ou evade, pas toujours sûr de se relever, et les slams contre lesquels il faut une esquive peuvent faire des ravages contre une telle équipe. AInsi leur guard, puissant de face, sont balayables dès qu'ils sont slamé dans le dos.affraid

ET ils sont très lourd. Avec le mouvement le plus bas des 3 premières saisons (4 cases), tout peut paraître loin pour cette équipe. Même en sprintant, ils ne feront jamais que 8 cases, à peine plus que des veer myns qui dash, sans sprinter. Et comme on l'a dit, faire un dash avec un forge father, c'est prendre un risque de chute.Mad

Heureusement, leur skill de 4+ est correcte, et avec plusieurs strikers sur le terrain, il est tout à fait possible de jouer en passe. Alors que cela peut paraître peu naturel et qu'il est tentant de jouer au pack, style maul de rugby qui progresse lentement, le jeu de passe est une vrai opportunité pour les nains pour accélérer le jeu, surprendre et marquer.

Je l'ai souvent joué, et mon style de jeu a radicalement changer depuis le premier match.
J'ai d'abord joué au rouleau compresseur, conservant la balle et avançant jusqu'à marquer des strikes à 4 points. Le résultat fut que mon striker se fit soit voler la balle (et oui, toujours cette vitesse de 5+), soit mon équipe se fit démolir car mon adversaire slamait dans mon dos (encore cette vitesse de 5+, même mon striker qui jetait 4 dés avait des chances d'être out face à un jack qui slam à 4dés de 4+...).
L'autre découverte fut qu'en amenant mon équipe trop en avant, je ne pouvais couvrir la défense. Ou alors j'essayai de rester en arrière pour défendre, mais je ne pouvais alors attaquer efficacement. Et oui, avec eux, il faut du temps pour aller d'un bout à l'autre du terrain.

Au fur à mesure des matchs, quel que soit l'adversaire, j'ai appris plusieurs choses :
- le centre est la clé : avec ce faible mouvement, il faut pouvoir couvrir un maximum du terrain. En tenant le centre, il est possible d'aller en un tour sur les côtés, d'avant ou d'arrière
- laisser en arrière un forge father peut servir, notamment face aux équipes rapides mais peu forte. Ainsi j'ai pu, avec un jack, interdire les 4 points à plusieurs équipes, qui du coup devait envoyé un guard pour accompagner leur striker. Rentable pour moi, car 1 jack bloquait loin chez moi 1 striker et 1 guard. Cela me laissait 5 joueurs face aux 4 restants.
- éviter de jouer le surnombre : cela est tentant, notamment pour sortir des adversaires, mais en étant déjà peu mobile, jouer le surnombre créée pour l'adversaire beaucoup d'opportunité là où il y a moins de forge father. Il faut donc accepter d'être moins destructeur, pour être plus efficace.
- toujours être tourné du bon côté, ne pas laisser les strikers esseulés. Et oui, à cause de cette vitesse de 5+, les forge fathers sont plus fragiles qu'on le croit (sur un match contre les orxs, ces derniers avaient tué 2 guards et 1 striker). Donc toujours regarder l'adversaire pour profiter de la force de 3+ en cas de slam. Cela oblige l'adversaire à soit vous contourner (2 actions), soit commettre une faute. De même, les strikers forge father ne pouvant contrer, leur force ne sert à rien, donc inutile de les exposer inutilement
- jouer la passe, limiter les mouvements. Car les mouvements c'est beaucoup d'action pour eux. Ils doivent se placer, puis penser à se replacer... La passe étant jouable à 4+, c'est devenu au fil des matchs une partie importante de mon jeu.

Voila comment en général je me positionne en match: un jack sur ma zone de strike basse, bloquant le lancer à 4 points. A mon premier rush, je place un striker sur un des strike à 2 points, avec à côté un guard. 2 autres guards sur mes zones de strike à 2 points, un à gauche et un à droite, pour couvrir de mes slams une bonne zone centrale et interdire le 2 points. Et un dernier striker au centre, avec pour mission à chaque rush de récupérer la balle, et l'envoyer au marqueur.

Sur cette tactique de placement de base, il faut ensuite brodé et adapté à l'adversaire, et surtout au match. C'est cela la richesse de dreadball, aucune partie n'étant identique, il faut en permanence adapter son jeu, et parfois tenter 4 points si la zone est ouverte et atteignable. Parfois être "virile" quand l'adversaire s'y prête, le match étant plus facile une fois l'équipe adverse décimé. Et parfois faire le dos rond quelques tours, voir monopoliser la balle en arrière pour temporiser. Il m'est même arrivé de jouer un match avec 3 strikers, 2 jack et un seul guard ! Et de gagner cheers

Mais avec les forge fathers, plus qu'avec d'autre, il faut être rigoureux, anticiper les tours suivants et être rentable sur les strikes. Marquer, même seulement 1 point, oblige l'adversaire à lui-aussi marquer, à se découvrir.

Voila mon ressenti avec eux. J'attends vos aviss, que vous les ayez joué ou au contraire affronté !

pierrot

Messages : 428
Date d'inscription : 29/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pères de la Forge : la rigueur

Message  kriss2211 le Jeu 25 Sep - 14:21

Salut,
Très bonne analyse à mon goût !
Je les joue comme toi, fort sur le centre, avec pas mal de passe courte. Par contre, je laisse un seul stricker plutôt en arrière pour récupérer la balle et l'envoyer au jack qui marque à peu de points (mais qui marque quand même !). Je ne fais de grosse sortie avec mon striker que pour tuer le match et tenter le 3-4 points.
Option de progression : des dés et des cartes autant que possible ! Les dés car je joue beaucoup mes jacks et les cartes car ayant les trois types de poste, elles sont toutes utiles !!! et rentabilise les actions ! Un coach (offensif ou defensif suivant ton jeu : soit tu dynamise, soit tu veux rendre moins dangereux les sucker punch) et une ou deux pom pom girls (a mettre en position un, deux ou trois, histoire de rentabilisé les strikes à 1-2 pts).
Une fois que tes jacks vont commencer à progresser (et que tes guards auront 360 vision), tes adversaires vont te détester !!!

A plus !

Christian
avatar
kriss2211

Messages : 47
Date d'inscription : 24/12/2012
Localisation : ISSY LES MOULINEAUX

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pères de la Forge : la rigueur

Message  zype le Jeu 25 Sep - 16:20

Juste un grand merci pour cette analyse qui va servir mon pote dégoûté par mes nameless ! Very Happy

zype

Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pères de la Forge : la rigueur

Message  pierrot le Jeu 25 Sep - 19:20

Merci kriss2211, si c'est l'équipe que je joue, je saurais comment l'amener au bout (et oui, on tire notre équipe au hasard lors de la ligue affraid ). Et super idée d'utiliser le sjacks plutôt que des strikers "trop" fragiles à mon goût. J'essaie rapidement çà.

Pour Zype : si on peut rendre service Twisted Evil

Quand au nameless, ce sera ma prochaine analyse je pense, j'adore les jouer (même si j'ai jamais gagné avec lol! )


pierrot

Messages : 428
Date d'inscription : 29/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pères de la Forge : la rigueur

Message  DeathAmbre le Ven 26 Sep - 20:04

Personnellement (et au nom du club où je joue), une des pires teams, voire même la pire.
DreadBall est un jeu de strikers : il faut du move et du speed ; le reste n'a aucune importance (sauf peut-être les coaching dice).
Les nains sont handicapés (de même que les Orx), et en ligue cela devient flagrant (du fait des progressions).
Je dis cela alors même que notre ligue prévoit une victoire "écrasante" par tous les adversaires à terre (pour rééquilibrer les équipes de frappeux).
avatar
DeathAmbre

Messages : 54
Date d'inscription : 21/08/2013
Localisation : à la cour du Roi en Jaune, quelque part du côté d'Aldébaran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pères de la Forge : la rigueur

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum